La défense de l’estuaire de la Gironde pendant la Grande Guerre

Il y a un peu plus de cent ans, le 7 septembre 1915, le premier bateau victime d’un sous-marin allemand coulait à l’entrée de la Gironde. Son nom était prédestiné :  le Bordeaux. Il était le premier d’une longue liste qui se termine un mois avant l’armistice et cette hécatombe suscite chez les Français et leurs alliés la mise en place d’un système défensif sur terre, sur mer et dans les airs.

Même si elle est éloignée des grands champs de bataille, cette partie de l’Aquitaine contribue modestement à l’écriture du premier grand drame du XXe siècle.

La défense de l’estuaire  de la Gironde pendant la Grande Guerre
Jeanine Olivella
7,90 €

guerre-estuaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s